MENU

Les retraitÚs de la Gendarmerie



Ils sont vieux, ils sont moches, ils n'ont jamais rien osé dire durant leur temps de service et maintenant ils ouvrent leur g., ils ne parlent que du passé et en plus ils faut aller les voir souvent, eux ou leurs veuves.

Je vois assez mal les ouvriers de chez Renault se rendrent, par obligation, au domicile de leurs camarades en retraite, afin de parler du "bon vieux temps".

Mais, curieusement les retraités sont choyés par le Commandement, qui impose aux gendarmes en activité de les visiter, de les inviter à diverses manifestations, etc.

Souvent mal considérés du temps de leur service actif on doit après leur départ, "maintenir le lien". La Grande Famille quoi.

J'ai réglé le problème en ce qui me concerne. "Vous venez me voir si cela vous fait plaisir, s'il s'agit d'une obligation, faites autre chose" ai-je dit aux gendarmes de la brigade locale.

Ils viennent me voir de temps en temps, ne m'invitent plus pour les cérémonies de Ste Geneviève ou le bal de la Gendarmerie. Je vais les voir de temps en temps, nos rapports sont très cordiaux voire même amicaux.

Pourtant, il y a des retraités, heureux de se maintenir dans un milieu qu'ils ont critiqué durant toute leur carrière, qui se plaignent auprès du Commandant de Compagnie, de n'avoir pas eu de visite des gendarmes depuis plusieurs mois.

Vieux c. va.

SUITE