MENU

L'Habillement



Au cours du stage d'instruction en école de Gendarmerie, le futur sous officier reçoit un paquetage contenant les tenues qu'il portera dans ses différents services.

Il percevra ensuite une "prime d'habillement" lui permettant de renouveller ses effets.

Jusqu'en 1988 cette prime, mensuelle, était dérisoire compte tenu des prix "préférentiels" accordés par les tailleurs spécialisés dans les vêtements militaires.

Trois ans d'économies, au moins, étaient nécessaires pour acquérir une tenue complète, comportant vareuse, pantalon, chemise et chaussures de ville.

La prime est actuellement correcte.

SUITE