MENU


Le Directeur Général et le "chevelu".



Qui est le Directeur Général de la Gendarmerie?

Pour les civils le titre n'évoque certainement pas grand-chose. Alors, j'explique : Le Directeur Général est surtout Directeur mais en aucune façon Général car c'est toujours un membre éminent de l'administration civile qui occupe la fonction.

Cela peut sembler paradoxal dans une formation militaire mais c'est ainsi.

Par contre jamais un militaire, même Général, n'a été Directeur de la Police Nationale. Va comprendre, Charles..

On trouve la signature du Directeur Général en bas de tous les textes réglementaires qui concernent la Gendarmerie Nationale.

Bref, le Directeur Général vient en visite dans la Légion et surtout, il passera une matinée à R. ou il assistera à une réunion (extraordinaire) des Commandants de brigades de la Compagnie.

La veille il se trouvera au siège de la Légion. Il doit donc passer une nuit à S.

C'est là que le bât blesse un peu. Où peut on bien loger un Directeur Général de la Gendarmerie. Il y a bien ce trois pièces désaffecté à la Compagnie de S...

L'équipe du casernement travaillera à la réfection dudit logement pendant plusieurs jours. Après tout, cet appartement pourra certainement être occupé par la suite.

C'est bien beau un appartement refait à neuf mais un"lit Picot" au milieu pour coucher un Directeur, cela fait par trop modeste. Tiens, au fait à R. vous avez bien un fabricant de meubles. Allez donc voir, oui vous la B.R., s'il ne pourrait pas nous dépanner en nous prêtant une chambre à coucher, prenez du rustique de préférence.

C'est ainsi que le Directeur Général a pu passer une nuit confortable au frais d'un patron d'usine de meubles. Parce que, vous allez rire, la chambre à coucher : on ne l'a jamais revue, j'ignore totalement ce qu'elle à pu devenir.

Je suis sûr, Monsieur le Directeur Général, que personne ne vous a jamais raconté cette petite anecdote.

Donc, après cette nuit passée dans les odeurs de peinture et de bois neuf, le Directeur Général se présente à R. où il fait connaissance avec l'élite de la gendarmerie locale, y compris votre serviteur. Il est accompagné du Général, Commandant Régional, du Colonel, Commandant la Légion et d'autre fretin plus menu.

La réunion est orchestrée par le commandant de Compagnie qui, à grands renforts de termes choisis, amène la discussion sur "le chevelu".

Vous savez ce qu'est le chevelu, monsieur le civil qui me lisez? Et bien, confidence pour confidence moi non plus, à l'époque.

Plus grave, le Directeur Général, l'ignorait aussi, qui a posé la question "mais, mon Commandant, quelqu'un va t'il enfin m'expliquer ce qu'est ce chevelu dont vous parlez depuis une demi heure"

En fait peu de monde était au courant de cette nouvelle méthode de contrôle du service, que je soupçonne avoir été inventée pour l'occasion.

Donc, le chevelu : vous prenez une carte d'une échelle correcte. A chaque sortie de votre personnel, vous tracez sur cette carte l'itinéraire parcouru par la patrouille, en utilisant une couleur spécifique. Rouge pour les sorties de jour, bleu pour celles de nuit. Ça donne à peu près ceci:

CHEVELU DE LA BRIGADE DE GRENOBLE POUR LE MOIS DE XXX>

Le Chevelu

Cette carte est adressée en fin de mois, par le commandant de brigade à son Commandant de Compagnie qui, d'un simple coup d'oeil, pourra s'assurer que les gendarmes de la brigade de Grenoble (C'est un exemple sans aucun rapport avec l'histoire) ont bien visité toutes les communes de jour comme de nuit. Subtil, non?

J'aimerais, pour ma simple gouverne, que, parmi les gendarmes qui me lisent, ceux qui ont entendu parler de cette méthode me fassent un petit mail. Connaître l'inventeur? Non ça ne m'intéresse pas du tout.